NORMES ET ESSAIES

Après la phase de câblage, de mise on bon état et de finition chaque Armoire et coffret électrique doit passé à  l’ensemble des contrôles et essais obligatoires et notamment les trois essais individuels définis par les normes CEI 439-1 et NF EN 60439-1. Ils complètent les essais de type qui devraient avoir été réalisés au préalable par le constructeur.

 

 

- Essai individuel : Contrôle de conformité

Vérification de l'ensemble comprenant l'examen du câblage et un essai de fonctionnement électrique

  • Conformité d'exécution du tableau par rapport aux plans électrique (Matériels, Nomenclatures, et câblage)
    • Nombre, nature et calibre des appareils
    • Conformité du câblage : raccordement des circuits de puissance et auxiliaires
    • Qualité du câblage : section des conducteurs, sertissage et serrage
    • Repérage des conducteurs et de l'appareillage.
  • Inspection visuelle
    • Vérification des distances d'isolement et des lignes de fuites au niveau des raccordements ou partie de jeu de barres
    • Vérification du degré de protection. Présence des éléments permettant de l'assurer, variables selon le besoin (auvent, joint, plastrons...). Absence d'infraction sur l'enveloppe (découpe, perçage...) risquant de compromettre le degré de protection d'origine.
    • Vérification de la présence d'une plaque signalétique ou d'une documentation technique où figure le nom du constructeur, le numéro d'identification de l'affaire et toutes les caractéristiques techniques se rapportant au tableau (tension, courant, régime de neutre, ICC, IP, protection des personnes, dimensions et masse du tableau, etc.).
  • Fonctionnement électrique
    • Inspecter le câblage et vérifier le bon fonctionnement du tableau : relayage, mesure et surveillance, verrouillages mécaniques et électriques etc.

Essai individuel : contrôle de l'isolement

  • Essai diélectrique

Tous les appareils doivent être raccordés, à l'exception de ceux qui ne supporteraient pas la tension d'essai. Pour un tableau ayant une tension assignée d'emploi de 230/400V, appliquer une tension d'essai de 2500V - 50Hz pendant une minute :

  • Entre toutes les parties actives et les masses interconnectées de l'ensemble.
  • Entre chaque pôle et tous les autres pôles raccordés pour cet essai aux masses interconnectées de l'ensemble.

Les essais sont satisfaisants s'il ne se produit ni perforation ni amorçage d'arc entre les différentes parties testées.

  • Mesure de l'isolement

Si le tableau n'est pas soumis à un essai diélectrique, une mesure de l'isolement doit être effectuée à l'aide d'un appareil de mesure d'isolement sous une tension d'au moins 500V (CC). La valeur minimale de la résistance de l'isolement doit être égale à 1000W/V.

 

 

 

Essai individuel : protection contre les contacts directs et indirects

  • Vérification de la présence d'écrans de protection contre les contacts directs et indirects sur les parties sous tension.
  • Vérification visuelle
    • ·Présence des rondelles contact au niveau des assemblages (couple de serrage avec clé dynamométrique).
    • ·Tresse de masse sur les portes (continuité électrique).
    • ·Présence du conducteur PE.

- Finalement Les rapports :

  • Un rapport d'essai. Il consigne les anomalies détectées et les actions correctives à mener.
  • Viser avec le client une liste de contrôle de tous les points à vérifier.
  • Etablir un procès verbal d'essai. Il certifie que tous les essais ont bien été effectués et permet d'éviter une reprise systématique de tous ces contrôles sur site.
  • Etablir la liste des matériels manquants.